Une sorcière parmi les felquistes raconte les événements de la crise d’Octobre.

Journal de Montréal. 10 octobre 2020.

Lire l’article.

Nous sommes toujours sous le choc d’avoir entre les murs de notre maison une personne que nous retenons contre son gré. La réalité est tellement différente de la cause que nous avions idéalisée. Nous sommes fébriles. Je crois que monsieur Cross ressent notre nervosité et cela lui fait peur. Il a peur que l’un de nous craque et qu’une catastrophe arrive.

Louise lanctôt. Une sorcière parmi les felquistes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *