Le Scriptorium réfelxion

Mon parcours atypique : l’école

Qu’est que je veux devenir plus tard? Je ne sais pas. Je ne l’ai jamais su. À trente ans, je peux enfin dire que je m’en fous! Je veux être plusieurs choses à la fois et grâce à mon parcours scolaire et professionnel atypique, je le peux. Lire la suite.

Mon parcours atypique : le travail

Comme mon parcours scolaire, mon parcours professionnel est lui aussi atypique. Bien garni, certes, mais atypique. Je m’en suis rendu compte en peaufinant mon compte LinkedIn. En allant voir comment les autres se mettaient en valeur, j’ai réalisé que mon parcours professionnel était très varié. En même temps, c’est ce qui le rend si riche. Lire la suite.

Pourquoi je suis toujours en retard?

Il y a quelque chose de tout à fait abstrait avec le temps. En fait, le temps, c’est une illusion, m’a-t-on souvent dit. J’ai peut-être pris cette affirmation philosophique un peu trop au pied de la lettre. Lire la suite.

Voyager ou cocooner, telle est la question!

J’adore écouter l’émission Découverte. Non seulement parce que je voue une admiration sans bornes pour Charles Tisseyre, mais aussi pour ces pays que nous visitons de notre sofa. Occupation Double, The Amazing Race, Vol 920, toutes des émissions que j’aimais regarder pour visiter virtuellement d’autres pays. Lire la suite.

L’âge comme une définition, trop peu pour nous!

J’ai eu 30 ans et honnêtement, je m’en fous. Je ne me sens pas différente. Je n’ai pas envie de le célébrer comme s’il n’y avait pas de lendemain. Je ne me sens ni vieille ni jeune. Bref, je ne me définis pas par mon âge. Et vous? Lire la suite.

Prendre le temps comme pigiste, un premier pas vers le «slowpreneuriat»?

Lorsque j’ai pris la décision de devenir pigiste, je l’ai prise en pensant au temps, à la famille et à la liberté. J’avais envie d’avoir plus de temps. J’avais envie d’être libre de choisir et de m’épanouir. Travailler à la maison, sans le tracas du transport, et travailler à mon rythme, sans patron pour m’écraser. Lire la suite.

Ce que femme veut : l’entrepreneuriat

En 2017, les femmes ont le choix de leur carrière. Non sans jugement, elles peuvent choisir le mode de vie qui leur convient le mieux. Rester à la maison, travailler, et même, démarrer leur propre entreprise. Nous nous sommes questionnées entre collaboratrices de Signé Local sur les raisons et les conséquences de cette réalité. Lire la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *